Éléonore de Provence (1223, Aix-en-Provence – 26 juin 1291, Amesbury), de la famille de Provence, devint reine consort d'Angleterre. Elle est considérée bienheureuse par l'Église catholique.
Biographie

Éléonore était une fille de Raimond Béranger IV, comte de Provence, et de Béatrice de Savoie. Elle était sœur de Marguerite de Provence (reine de France et épouse de Saint Louis), de Sancie de Provence (reine des Romains et épouse de Richard de Cornouailles), et de Béatrice de Provence (reine de Sicile et épouse de Charles d'Anjou-Sicile).

Éléonore fonda la bastide de Monségur, en Gironde.

Elle devint célèbre par sa piété, et est connue sous le nom de Sainte Éléonore, bien qu'elle ait seulement été béatifiée et non canonisée. Après la mort de son époux Henri III d'Angleterre en 1272, et suite à celles de son petit-fils Henry, et de ses filles Marguerite et Béatrice, elle se retira dans l'abbaye bénédictine d'Amesbury en 1276, où elle mourut en 1291. On la fête en juillet ou le 25 juin.
Famille et descendance

Elle épousa Henri III Plantagenêt, roi d'Angleterre, à Canterbury le 14 janvier 1236, et eut pour descendants :

    Édouard Ier d'Angleterre (1239 – 1307) ;
    Marguerite d'Angleterre (1240 – 1275), qui en 1251 épouse Alexandre III, roi d'Écosse ;
    Béatrice d'Angleterre († 1275) qui épouse Jean II, duc de Bretagne ;
    Edmund de Lancastre, 1er comte de Lancastre (1245 – 1296), qui en 1276, épouse Blanche d'Artois.